La bourse de cryptomonnaies Bybit a ouvert son siège mondial à Dubaï !

0
284

Un des plus importants échanges de crypto-monnaies au monde a récemment ouvert son siège à Dubaï, attirant de plus en plus d’acteurs de l’industrie des cryptomonnaies et aspirant à devenir l’une des principales capitales mondiales de la crypto.

Bybit s’installe à Dubaï

Bybit, l’un des plus importants échanges de crypto-monnaies, a ouvert son siège à Dubaï plus d’un an après avoir annoncé son intention de s’y installer. 

Le PDG et cofondateur de la bourse, Ben Zhou, a déclaré que Dubaï était idéalement positionné pour saisir les opportunités du secteur, en tant que l’un des centres d’actifs numériques les plus progressifs de la région MENA et du monde. 

Bybit a élu domicile au sein du Dubai World Trade Center, dans l’espoir de repartir du bon pied après une année difficile en 2022, qui a vu notamment des licenciements. Cette implantation permet à Dubaï de renforcer sa position en tant que l’une des capitales mondiales de la crypto.

Bybit, qui est le septième plus grand échange de crypto-monnaies au monde selon CoinMarketCap, s’installe aux Émirats arabes unis. La bourse de crypto-trading a un volume d’échanges quotidiens de plus de 650 millions de dollars, dépassant des acteurs tels que Kraken, Bitstamp et Huobi. 

Récemment, Bybit a lancé sa propre carte de paiement en partenariat avec Mastercard, en concurrence directe avec des géants du secteur tels que Coinbase et Binance.

Dubaï : terre d’accueil de l’écosystème crypto

Dubaï est considérée comme l’une des villes les plus accueillantes pour l’industrie de la crypto-monnaie. De nombreux acteurs de l’écosystème crypto ont choisi de s’y installer. Récemment, Dubaï a mis en place un cadre réglementaire clair pour les émetteurs d’actifs numériques et les prestataires de services. Tous les acteurs qui souhaitent offrir des services liés aux crypto-monnaies dans la région doivent obtenir une autorisation et une licence des autorités compétentes.

En instaurant un cadre réglementaire clair pour les émetteurs d’actifs numériques et les prestataires de services, Dubaï souhaite attirer les entreprises crypto, en particulier les plus importantes telles que Bybit. Cependant, les frais élevés (plus de 27 000 dollars) pour l’obtention d’une licence pourraient décourager les start-ups. 

La concurrence pour attirer les entreprises leaders et les futures pépites de l’écosystème crypto est vive entre Dubaï, Singapour et la Suisse. L’arrivée de Bybit permet de mettre en lumière la stratégie de l’émirat et de potentiellement attirer de nouveaux acteurs dans la région.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here