Comment espionner son conjoint à distance gratuitement ?

0
50

Si essayer de trouver le mot de passe de votre conjoint et vérifier secrètement son téléphone ne vous suffit pas, il existe une solution plus radicale : les logiciels espions. Ces applications, invisibles pour le propriétaire du téléphone, permettent de connaître les appels, les SMS, l’historique de navigation et souvent même la localisation GPS. Elles nécessitent toutefois une condition : voler le téléphone de la personne pour les installer. Nous faisons le point sur ces nouveaux outils d’espionnage et présentons ceux qui nous semblent les plus efficaces pour iPhone et Android.

  1. mSpy

mSpy est considéré comme l’une des applications d’espionnage les plus puissantes, notamment pour iPhone. Avec sa fonctionnalité de surveillance en temps réel de tous les appels émis ou reçus par votre cible, il est assez simple à utiliser pour espionner un téléphone à distance. Vous pouvez également obtenir le profil complet de l’individu avec lequel vous conversez !

Grâce à la fonction de localisation GPS, l’itinéraire de votre cible sera également affiché, afin que vous puissiez voir son emplacement exact, tout comme sur Google Maps. Avec MSpy, vous aurez également accès à tous les échanges sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

  1. Hoverwatch

Hoverwatch est un programme qui vous permet de surveiller les activités de votre famille. Il vous informe en temps réel des appels et des messages reçus et envoyés depuis le téléphone sur lequel il est installé. Grâce à sa fonction d’enregistrement à distance, vous pouvez écouter vos conversations téléphoniques et les réécouter plus tard, ce qui vous évite de rester assis à votre poste d’écoute toute la journée. La fonctionnalité la plus intéressante de ce logiciel est peut-être la possibilité de surveiller cinq téléphones simultanément.

  1. Eyezy 

Eyezy est un logiciel de surveillance de téléphone très efficace. Il vous permet de surveiller tous les appareils cibles, de visualiser sans être vu, et de vérifier les SMS, les chats et autres contenus. Tout cela à un coût très abordable, avec une assistance accessible. 7/7 24/24

  1. FlexiSpy

FlexiSpy est conçu spécifiquement pour la surveillance des enfants et des employés peu scrupuleux, mais il peut bien sûr aussi être utilisé pour surveiller votre partenaire. FlexiSpy est intégré à un traqueur de SMS, ce qui vous permet de suivre les messages de la personne espionnée en temps réel et en détail. Il n’oublie pas non plus les réseaux sociaux, que ce soit WhatsApp ou Facebook, et propose également des profils complets de tous les contacts téléphoniques du téléphone cible. Enfin, Dashboard vous permet d’enregistrer les conversations pour plus tard.

  1. Spyzie

Spyzie est l’une des applications espionnes Android les plus efficaces du marché : ce logiciel offre un certain nombre de fonctionnalités qui le rendent indétectable et facile à utiliser. Une fois installée sur le smartphone à surveiller, cette application propose, entre autres fonctions, un système de capture de tout le contenu multimédia du téléphone, qui peut être visualisé sur le tableau de bord, en l’occurrence sur PC. Son mode furtif offre la possibilité d’éviter les accidents lorsqu’elle est utilisée sur un ordinateur auquel d’autres personnes ont accès.

  1. Spytic

Spytic est une application qui permet de visualiser diverses données, notamment le code d’accès du téléphone, la position GPS de votre conjoint, mais aussi l’ensemble du journal des appels et des SMS reçus, ainsi que l’historique des recherches. Ce logiciel peut être facilement paramétré à distance. Sans être le logiciel d’espionnage le plus complet, Spytic a l’avantage d’être entièrement gratuit.

Ce que dit la loi à l’égard des logiciels espions :

Il faut savoir que l’utilisation d’un logiciel espion pour surveiller son conjoint sans le prévenir est interdite. En effet, l’article 226-15 du Code pénal indique clairement que  » le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir (…) une correspondance adressée à des tiers, arrivée ou non à destination, ou d’en prendre connaissance dans une intention frauduleuse, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Les mêmes peines sont applicables à l’interception de mauvaise foi (…) des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie des télécommunications, ou à l’installation de dispositifs permettant de procéder à de telles interceptions.

Par conséquent, ce logiciel doit être utilisé pour des raisons valables et en connaissance des risques encourus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici